La jeune Dame

STEM: Ndèye Fatou Mboup, une amazone dans les TICS!

Étudiante à l’ISM Digital Campus, où elle suit actuellement un master en Big Data / Ndeye fatou Mboup est une jeune dame de 21ans qui est à la tête de SP, une structure spécialisée dans la création de solutions digitales. Vice-championne d’Afrique 2018 dans les TICS, tenez-vous bien, Ndèye Fatou est la 1ère  Miss Geek Sénégal de toute l’histoire du Sénégal et la 2ème Miss Geek Africa 2018. Dans le cadre du concours Miss Geek Africa, elle a représenté fièrement le Sénégal et a pitché devant des sommités venues des 4 coins du monde!

Pour l’avoir côtoyé pendant des jours, je peux affirmer que Ndèye Fatou ne se prend pas la tête. Affable et humble, c’est aussi une personnalité douce et pleine de vie que vous découvrez au bout de quelques minutes de discussion.

Parce qu’elle croit fortement au pouvoir de l’éducation, Ndèye Fatou continue d’apprendre.

Sa participation à des formations au Sénégal, ou ailleurs Rwanda et en Espagne, sur l’entrepreneuriat numérique au (programme AFRIMAC) ou sa participation au Disrupt BootCamp organisé par le YES (Young Entrepreneur School) de Nice-France le prouvent. Membre du FESTIC  (l’Association des Femmes Sénégalaises dans les TICS) ou d’Enablis (Réseau des entrepreneurs du Sénégal), où elle a été consultante avant d’y adhérer, elle est lauréate de nombreux concours.

Alors, pour cette journée du 11 février où l’on célèbre les filles dans les STEM, je ne pouvais vous présenter meilleure figure! Entretien!

Bonjour Ndèye Fatou, d’où vient cette passion pour les sciences?

Depuis toute petite, j’ai toujours voulu être une superwoman avec des super pouvoirs afin de changer le monde. Grace à Dieu, j’ai découvert le monde de la technologie où j’ai commencé à  travailler dans le domaine des objets connectés, de l’intelligence artificielle et de la réalité virtuelle. L’Union Internationale des Télécommunications (UIT) a défini en 2012, l’internet des objets connectés (IOT en anglais). Ce dernier est «une infrastructure mondiale pour la société de l’information, qui permet de disposer de services évolués en interconnectant des objets (physiques ou virtuels) grâce aux technologies de l’information et de la communication interopérables existantes ou en évolution».

Et, je me suis dit l’heure de digitaliser à sonner.

Qu’est-ce que le digital représente dans votre vie quotidienne ?

C’est un outil pour transformer le Sénégal et faire l’impossible.

Parlez-nous de votre participation à Miss Geek, quel est votre ressenti ?

Miss Geek Africa a été une très belle expérience car tout est arrivé comme par magie. J’ai été la dernière inscrite en Afrique et pourtant j’ai fait partie des 10 (dix) finalistes. Et c’est après que j’ai su que c’était la première fois que le Sénégal arrivait en demi-finale à Miss Geek Africa donc ce que je devais faire c’était gagner pour inspirer et motiver d’autres jeunes filles à participer aux autres éditions de Miss Geek Africa.

Et, c’est le jour du dernier délai que, j’ai inventé un grenier intelligent, ce qui m’a permis d’être qualifiée en finale alors que je ne m’y attendais même pas. Et là, j’ai commencé à réaliser mon prototype pour la présentation finale.

Une fois au Rwanda, cinq pays étaient éliminés et il ne restait que 3 (trois) pays pour la finale: le Sénégal, le Niger et le Rwanda dont trois rwandaises en finale.

La présentation des projets s’est tenue au Sommet Transform Africa qui regroupe les plus grandes autorités du monde et à la cérémonie officielle j’ai été vice-championne d’Afrique derrière la nigérienne qui a été couronnée Miss Geek Africa. Et j’étais super contente car tout est arrivé vite mais on a jamais peur quand on a des gens qui nous soutiennent: ma famille, mes parents toujours présents avec leur support sur tous les plans, Madame Bitilikho Ndiaye, la présidente du FESTIC et conseillère en genre du Ministère des Postes et Télécommunications qui m’a envoyé le lien pour que je m’inscrive à cette compétition, elle m’a aussi suivi tout au long de la compétition. Madame Rokhaya Solange Ndir, directrice de l’écosystème numérique de la SONATEL et la cheffe du département RSE également, qui était à Kigali et m’a vraiment soutenu avec d’autres membres du Festic et autorités sénégalaises.

Quelle a été votre plus grande joie depuis que vous vous êtes lancée et quelles sont vos ambitions pour le futur?

Ma plus grande joie a été de voir beaucoup de jeunes filles motivées, voir qu’elles étaient prêtes à relever les plus grands défis de notre cher Sénégal en utilisant les TICS et le fait d’être leur mentor me remplit de fierté.

Mes ambitions se résument en ces quinze mots : Changer le Sénégal et faciliter l’accès au numérique à tout le monde sans exception.

En tant qu’entrepreneure, quelles sont vos contraintes ?

Le manque de temps surtout car je suis consultante dans certaines entreprises, je suis des programmes d’incubations dans certains organismes internationaux et étudiante en même temps.

Quels sont vos hobbies ?

Voyager, cuisiner et découvrir des plats internationaux, jouer au foot avec mes petits frères, faire de la recherche, lire les textes saints, méditer, chantonner, etc…

Quels conseils donneriez-vous aux jeunes filles qui souhaitent se lancer dans la même voie ?

Une grande dame, notamment Michelle Obama a dit un jour :

-Don’t be afraid !

– Be focused

– Be determined

– Be hopeful

– Be empowered!

Je leur demanderai d’appliquer ces phrases, de partager, d’être humble et modeste, de ne jamais avoir des doutes sur leurs capacités, de rester concentrées sur leurs ambitions, de toujours défendre leurs idées et visions, de se faire respecter en gagnant leur vie dignement, d’être autonome et indépendante, de chercher la bénédiction de leurs parents ou tuteurs, de ne jamais avoir peur d’échouer même moi je n’aime pas la défaite mais… je n’ai pas peur d’échouer car comme le dit le proverbe “you will never lose either you win or you learn” (on ne perd jamais soit on apprend ou on gagne).

Vous êtes capable de changer le monde car vous êtes femme et vous êtes juste magnifique!

 

 

Vous aimez la jeune dame? Restons en contact sur les réseaux sociaux:
error0

lajeunedame

2 comments

Abonnez-vous!

Une jeune dame, c'est toi, c'est moi. Elle a des rêves, elle se bat, elle y croit!

error

Vous aimez notre blog? Alors partagez, c'est gratuit :)

%d blogueurs aiment cette page :