La jeune Dame

Le cancer du col de l’utérus

Docteur Mouhamadou Bachir BA est interne des hôpitaux en radiothérapie. Actuellement, en service de radiothérapie de l’hôpital Dalal Jamm de Guédiawaye, il a accepté de répondre à nos questions concernant le cancer du col de l’utérus.

Qu’est-ce que le cancer du col de l’utérus ?

Le cancer du col de l’utérus est une néoformation maligne (par opposition a bénigne) primitive développé au dépend du col de l’utérus. Le  col est la partie basse de l’utérus qui constitue l’organe de la gestation chez la femme.

 A quel moment, une femme doit commencer à faire le frottis vaginal ?

Généralement, dans le cadre du cancer du col de l’utérus le 1er Frottis Cervico-vaginal (FCV)  doit être fait dans les mois qui suivent les premiers rapports sexuels ou à partir de 25 ans.

Dans le cas ou le premier Frottis est normal, il faudra le refaire à un (01) an d’intervalle et si ce dernier est normal, il faut le faire tous les (03) trois ans jusqu’à l’âge de 65 ans.

Comment se prémunir ?

Le cancer du col de l’utérus est dans 90% des cas lié a une infection due au HPV (Human Papilloma Virus) qui est une condition nécessaire a la survenue de ce cancer, principalement les types 16 et 18 qui sont la cause de cancer dans notre contexte.

Il en ressort qu’on peut se prémunir de ce cancer en luttant activement contre ces infections sexuellement transmissibles (IST) notamment par la vaccination et également par le dépistage des lésions précoces non encore cancéreuses causées par ces virus au niveau du col car la principale caractéristique de ces lésions précancéreuses est leur temps de latence généralement long entre 5 et 10 ans en moyenne avant de devenir un cancer et se manifester par des symptômes.

Les vaccins pour les jeunes filles sont-ils efficaces ?

L’histoire naturelle de ce cancer est lié a l’infection HPV et donc les vaccins contre ces virus constituent l’une des stratégies pour diminuer l’incidence de ce cancer dans nos pays en voie de développement.

L’efficacité de ce vaccin  a été prouvée dans la prévention du cancer du col.

Nous nous félicitons de la prochaine  introduction de ce vaccin destiné aux petites filles dans le Programme Elargi de Vaccination (PEV). Cette stratégie nous permettra dans les années à venir de faire baisser drastiquement l’incidence du cancer du col au Sénégal.

Quelles sont les causes ? Les symptômes ?

Les principaux facteurs de risque sont :

  • L’infection à l’HPV retrouvé dans plus de 90% des cas,
  • la Précocité des rapports sexuels,
  • le Mariage précoce,
  • la Multiparité et
  • le multipartenariat

Qui sont tous des facteurs augmentant la durée et /ou l’intensité de l’exposition a cette infection à l’HPV.

On retrouve également des facteurs environnementaux tels que:

L’intoxication tabagique,

les carences en vitamines B,

Et les fumées domestiques (Encens ou bois de Chauffage) … mais à un moindre degré.

   Le cancer du col de l’utérus se manifeste principalement par des métrorragies qui sont des pertes de sang en dehors des règles, Ces pertes peuvent être spontanées ou le plus souvent provoquées après un rapport sexuel.

On retrouve également des hydrorrhées qui  sont des écoulements de liquides, le plus souvent d’odeur nauséabonde ou des leucorrhées qui sont des pertes blanches pathologiques.

Plus tardivement, la maladie peut se manifester par des douleurs abdomino-pelviennes ou un trouble urinaire ou digestif…

Peut-on guérir d’un cancer du col ? Quel est le suivi ?

Le cancer du col est une maladie longtemps locale qui s’il est diagnostiqué tôt peut être pris en charge pour  obtenir une guérison. Les taux de guérison sont de plus de 90% pour les stades précoces.

Le suivi des patientes après traitement est bien codifié. Il est généralement

De 4 mois dans les deux premières années

Puis tous les 6 mois pendant 3 ans et,

1 une fois par an après 5 ans.

Y a-t-il des statistiques qui font état de la situation ? Les femmes bénéficient-elles du soutien de l’Etat ?

Il n’existe pas encore au Sénégal un registre des tumeurs qui nous permettra d’avoir des statistiques fiables sur la situation du cancer au Sénégal. Les résultats que nous avons sont parcellaires et viennent des structures d’accueil de référence en l’occurrence l’institut Joliot Curie de Dakar. On estime entre 1500 et 1700 cas de cancer du col au Sénégal. La mise en place d’un registre des tumeurs permettrait de savoir avec une grande fiabilité le nombre de cas de cancer  et d’affiner les politiques de lutte contre le cancer au Sénégal.

La prise en charge des cas de cancers au Sénégal reste encore un défi dans notre pays même si l’Etat du Sénégal a investi dans les outils de prise en charge notamment la radiothérapie et la réduction du coût des médicaments de la chimiothérapie.

Mais, il se pose un réel problème d’accompagnement des patientes dans leur prise en charge qui sont le plus souvent incapables de supporter les frais des traitements proposés. Les associations de malade et de lutte contre le cancer participent activement à la prise en charge de ces patientes notamment la LISCA (Ligue Sénégalaise Contre le Cancer)

 

En tant que médecin, à quelles difficultés êtes-vous confronté dans l’exercice de cette fonction ?

La prise en charge de ces patientes est complexe. Malheureusement encore, au Sénégal, le diagnostic du cancer du col est le plus souvent porté quand la maladie est localement avancée. La difficulté de la prise en charge réside dans l’annonce et l’acceptation de la maladie.

En tant que professionnelle de la santé, la difficulté principale à laquelle nous sommes  confrontés est le coût de la prise en charge que les patientes considèrent excessif et c’est aussi l’une des raisons d’abandon du traitement.

L’autre difficulté est la prise en charge et l’accompagnement psychologique des patientes et celui de leur entourage qui est un élément fondamental dans la réussite du traitement.

Vous aimez la jeune dame? Restons en contact sur les réseaux sociaux:
0

lajeunedame

ajouter un commentaire

Suivez nous

Ne soyez pas timide, contactez-nous. Nous aimons rencontrer des gens intéressants et faire de nouveaux amis.

Vous aimez notre blog? Alors partagez, c'est gratuit :)

%d blogueurs aiment cette page :